15 October 2010

FR - Une charte pour garantir le droit à l'oubli des internautes

(01net)
Le secrétariat d'Etat au Développement numérique signe une charte du droit à l'oubli avec plusieurs réseaux sociaux et moteurs de recherche. C´est le deuxième document de ce genre que Nathalie Kosciusko-Morizet soumet aux acteurs du Web français. La première charte, signée en début de mois, encadrait l'utilisation des données personnelles dans la cadre de la publicité ciblée. « Cette fois, cela concerne les informations que l'on poste de manière volontaire et que l'on voudrait un jour voir disparaître », explique la secrétaire d´Etat.Microsoft, Pages jaunes, Trombi.com, Skyrock (en tant qu'hébergeur des Skyblogs), Viadeo, Copains d´avant ont répondu à l´appel. Et Google ? Et Facebook ? Ils auraient été « proches de signer », assure la secrétaire d´Etat, mais pour des raisons juridiques et d´organisation interne, il va falloir attendre encore un peu. voir aussi Communiqué de presse (Secrétariat d'État à la Prospective et au Développement de l'économie numérique).