15 November 2009

FR - NKM veut un droit à l'oubli numérique

(Le Point)
Les données numériques sont impalpables : c'est à la fois leur force et leur faiblesse. En effet, leur effacement ne peut pas être contrôlé facilement, et le respect de la vie privée des internautes en souffre sans vraiment qu'ils s'en rendent compte. La secrétaire d'État à l'Économie numérique, Nathalie Kosciusko-Morizet, propose de garantir le "droit à l'oubli numérique". Elle souhaite la création de labels pour les sites Web, particulièrement pour les réseaux sociaux, afin de garantir l'effacement des données. voir aussi Nathalie Kosciusko-Morizet s´est rendue à Charm el Cheikh, dimanche 15 novembre 2009, pour représenter la France au Forum mondial sur la gouvernance de l´Internet. Elle a saisi cette occasion pour défendre la notion de droit à l´oubli numérique et pour proposer la mise en place d´un groupe de discussion international sur la prescription des données personnelles sur Internet." Discours de la Ministre