07 July 2009

FR - 26 000 signalements de contenus illicites transmis à la police

(O1;net)
Pendant plusieurs années, le public ne pouvait adresser à la police judiciaire, par Internet, que des signalements de sites impliqués dans des faits de pédophilie et de pédo-pornographie. Depuis janvier 2009, la nouvelle version du service, accessible sur internet-signalement.gouv.fr, est ouverte à tout type de crimes et délits : escroquerie, incitation à la haine raciale, etc. Résultat : le nombre de signalements a explosé, avec ce « portail officiel des contenus illicites de l'Internet ». En six mois, la police, a enregistré 26 222 signalements. 3 500 fiches ont été transmises à des services d'enquête et sur ce nombre, 762 ont entraîné une action - une ouverture d'enquête ou un blocage du site - de la police nationale (190 cas), de la gendarmerie (21), des douanes (8) ou encore de la répression des fraudes (3) mais aussi de services étrangers, en passant par Interpol. C'est le cas pour 540 signalements pour les six premiers mois de 2009. Pour l'essentiel, cela concernait des cas de pédo-pornographie.